Partagez | 
 

 On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}

Aller en bas 
AuteurMessage
MessageSujet: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Lun 26 Nov - 18:14

D’habitude, dès que notre ministre terminait sa longue journée il rentrait chez lui, prenait une pâtisserie et se mettait à s’occuper des affaires de son domaine. Surtout lorsqu’il devait encore choisir ses domestiques car ils ne restaient pour le moment pas bien longtemps. Difficile de trouver du personnel de qualité ou difficile de satisfaire les exigences peut-être un peu trop… hautes de Lüwen ? La deuxième possibilité, bien sûr. Bien que le jeune ministre était plus persuadé de se trouver dans la première proposition…

Mais passons.

Aujourd’hui, contre toute attente, il ne rentrait pas chez lui mais se rendait à Draümstadt, en ville. La veille, Lüwen avait participé à une soirée mondaine – dans l’unique but d’y trouver de la nourriture, avouons-le – et il avait pu discuter avec une certaine Lady de PontMercy… qui avait oublié un objet. Une broche, plutôt de belle facture, en forme de volatile. S’il connaissait bien ses gens, certainement qu’il en aura envoyé un, mais ce n’était pas le cas, pour le moment il ne savait pas à qui faire une confiance aveugle pour ne pas qu’il y ait de vol. Et un vol en son nom serait un coup dans sa réputation qu’il ne tolérerait pas.

Voilà pourquoi il était actuellement en chemin pour le Chabanais, l’établissement que gérait la demoiselle. Etait-ce utile de préciser qu’il n’était pas le genre de personne qui traînait dans ce genre d’endroit ? Non, hein ? Quoi qu’il en soit il poussa la porte.

Lüwen n’avait pas prévenu de sa visite, c’était mieux sinon il sentait que les rumeurs seraient allées bon train… Et aussi qu'on aurait peut-être préparé quelque chose pour sa visite… et ça il ne le désirait pas. Pour le moment il souhaitait juste rentrer le plus vite possible. Certaines personnes le reconnaissaient et vinrent le saluer, d’autres semblaient peut-être un peu gênés. Il n’y faisait pas vraiment attention, il n’était pas là pour ça. Il n'avait même aucun jugement et n considérait pas ce divertissement comme pervers. Ce n'était juste pas le sien. Tant que tout le monde y trouvait son compte… De façon légale, bien sûr.

Automatiquement il se dirigea vers une personne qui travaillait ici.

«  Bonsoir. Je cherche Elena de PontMercy. Est-elle disponible ?
- Bonsoir ! Je vais la chercher monsieur le ministre ! Installez-vous je vous en prie !  »

Ledit ministre s’installa donc sur un canapé, tentant de ne pas rougir, gardant toute la froideur qu’il était capable de montrer devant ces demoiselles…. Pas totalement habillées. Ha. Les rumeurs sur lui concernant ce sujet en particulier avaient certainement déjà du courir, elles allaient peut-être se transformer….

Il regardait quelques unes des serveuses qui semblaient discuter…. Certainement de lui… Ha, oui, clairement de lui, vu le regard qu’une lui avait adressé. Il se retint de soupirer et se tenait droit en son siège. Mine de rien, c’était confortable.
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Lun 26 Nov - 19:42



Rien n'arrive jamais par hasard. Le tout, dans une partie d'échec, est de savoir placer ses pions et d'ouvrir des opportunités.
Elena l'avait bien compris, et elle avait prévu un coup d'avance : viser haut, avec le Ministre De Clèves.
Les gens le disaient froid et sans cœur, mais la Lady aimait se faire sa propre opinion.
Lors d'une soirée mondaine qui avait eu lieu la veille au soir, elle avait volontairement échangé de brèves paroles avec lui. Oh, de simples banalités qui ne sont même pas nécessaire de décrire...
Et, après quelques mots glissés par-ci par-là, c'est dans un geste totalement maîtrisé et discret qu'elle avait décroché sa broche, la faisant tomber au sol, juste avant de s'éclipser.

Tout bon gentleman aurait ramassé le bijoux pour le rendre à sa propriétaire, et Lüwen ne dégorgeait visiblement pas à la règle.
Lorsque le lendemain, l'une de ses filles lui annonça l'arrivée du Ministre, Lady De PontMercy était prête : des cheveux bouclés à la perfection - avec un diadème frontale orné d'une perle bleue -, une robe noire, longue et élégante laissant apparaître ses épaules nues et le haut de sa poitrine, et un rouge à lèvres à la couleur du sang. Elle était divine, hypnotisante. Comme souvent d'ailleurs, mais pour recevoir ce ministre en qui elle fondait de grands espoirs - à l'insu du concerné - elle avait sorti le grand jeu.

« Parfait. Juliana, sert à ce Monsieur ce qu'il désire. Oh, et apporte lui un bol de fraise. »

La voix de la Lady était calme et posée, et l'on pouvait y sentir un brin d'amusement. Le cœur d'un homme passe par son estomac, et d'après ses sources, Lûwen était très à cheval sur cette règle.
Toute bonne femme du monde sait se faire attendre, pour ne pas dire désirer. Voilà pourquoi elle laissa volontairement le Ministre patienter sagement sur l'un des divans, tout en ayant prit soin au préalable de demander à ses deux plus belles danseuses de faire quelques danses, non loin de lui.

Lorsque qu'enfin elle se décida à quitter les coulisses - c'est à dire quelques minutes plus tard - c'est avec une démarche sensuelle et assurée qu'elle s'approcha de lui, par derrière, venant faire glisser doucement sa main sur le dossier du canapé en velours rouge. En la voyant arriver, les danseuses s'étaient un peu éloignées, laissant alors la tenancière en rendez-vous professionnel avec son nouveau... client. Bien évidemment, le ministre n'était au courant de rien, le pauvre homme pensait seulement venir ici, dans un geste courtois et gentleman pour rapporter un bijoux - qu'elle ne mettait d'ailleurs jamais.

« Oh, Monsieur De Clèves. C'est un plaisir de vous revoir. Je ne m'attendais pas à une visite de votre part. »


Elle feignait l'innocence à la perfection. Avec un petit sourire charmeur, la Lady s'installa sur le canapé, prenant au passage une fraise dans laquelle elle vint croquer, venant se lécher doucement le coin des lèvres pour en récupérer le jus. Le tout, dans une grande élégance. Ha, comme la Lady savait jouer de ses charmes...

« Que me vaut cette visite, Monsieur le ministre ? Ne me dites pas que ma compagnie vous manquait, je ne vous croirais pas. »


Continua-t-elle, dans un petit rire discret. Elle replaça alors quelques mèches de ses cheveux ébènes derrière ses oreilles, tout en fixant intensément les yeux rouges de son invité



Dernière édition par Elena De PontMercy le Sam 1 Déc - 11:49, édité 2 fois
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Lun 26 Nov - 20:15

Venant de s'installer, Lüwen se contentait d'attendre qu'elle vienne. Pour lui, en deux petites minutes c'était régler, à comprendre, une minute trente de discussion sur la pluie et le beau temps, puis trente secondes sur l'objet et le voilà reparti chez lui, là où il se sentait le plus à l'aise. Tandis qu'il resserait doucement sa cravate et remettait sa blouse correctement, de façon parfaite, une demoiselle lui demanda s'il voulait quelque chose.

«  Non merci. Je suis simplement venu rendre un objet à la tenancière.  »

La phrase était calme et pourtant ferme, elle n'avait aucun espoir de le faire changer d'avis. Ni boisson ni nourriture. Et pourtant, voilà qu'on servait, au milieu de la table, un joli bol de fraise. Elles avaient l'air juteuses. Ha. Que faire alors ? Manger en attendant ou non ? Pas qu'il avait spécialement très faim, mais il fallait bien avouer que les fraises le mettaient facilement en appétit… Hein…

Bon, il n'allait pas gaspille, alors, avec la petite fourchette mise à disposition il se servi. Des danseuses étaient non loin de lui et commençaient un show. Ha il était certain que ce n'était pas une coïncidence, la Dame le savait et avait demandé à ses filles d'apporter des fraises. D'où l'avait-elle appris, au juste ? Peut-être était-ce une bonne idée qu'il trouve la réponse ? Ou bien ce n'était qu'un hasard et lui demander révélerait sa petite « faiblesse » ? Il verrait lorsqu'elle serait présente.

Machinalement lorsqu'il senti quelqu'un toucher son siège, il se retourna. Et justement, la voilà. Elégante, comme à chaque fois qu'il la croisait. Elle s'assied ensuite à côté de lui, laissant une distance respectable. D'extérieur, elle ne semblait pas comprendre pourquoi il était là, et cela passait plutôt crème, il n'avait pas lieu de se poser de question pour le moment.

«  Bonsoir.  »

Par politesse bien évidemment il regardait la demoiselle, celle-ci avait une bien drôle de façon de manger les (ses) fraises. Ses joues s'empourprèrent un petit peu. Et puis en plus les danseuses à côté non mais c'était quoi cet endroit !

«  Je suis simplement venu vous rendre une broche que vous avez perdu hier, rien de plus.  »

Fouillant tranquillement dans sa poche, enrobé dans un petit mouchoir en soie se trouvait la broche de la demoiselle. Il la posa sur la table, près d'elle.

Il n'espérait qu'arriver vite à sortir d'ici.
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Lun 26 Nov - 20:38




Elena eut alors une mine faussement surprise à l’énonciation de sa broche - expression qu'elle jouait avec excellence - et un petit sourire vint alors habiller son doux visage en cœur. Ha, le coup du bijoux, ça marchait à tout les coups.
Et pourtant, le ministre se voulait de garder une posture totalement droite et maîtrisé, et malgré le fait que deux danseuses étaient non loin d'eux, et que la Lady de cessait de le dévorer de son regard envoûtant. En même temps, elle n'en attendait pas moins d'un ministre avec une réputation comme il avait. Elle aurait été déçu qu'il soit si corruptible avec quelques friandises - ... de tous les genres possibles.

« Oh, ma broche ! J'étais si triste de l'avoir égaré. Me voilà maintenant soulagée de la savoir ici. »

Elle se pencha alors vers la table - offrant par la même occasion une très jolie vue plongeante sur son décolleté - et prit donc la broche dans un sourire adorable. Il fallait dire que le ministre ne perdait pas de temps, et que ça se voyait qu'il n'était pas vraiment à l'aise dans ce lieu. Avait-il peur des racontars à son égard, qu'un homme comme lui puisse se trouver dans un lieu si... ouvert ? En tout cas, maintenant qu'il était ici, Elena était bien décidée à ne pas laisser cette petite brebis partir de suite...

« Oh Monsieur le ministre, laissez-moi vous inviter à ma table ce soir pour vous remercier. »

C'était déjà le début de soirée, et Elena ne mangeait jamais bien tard, car la soirée était longue par la suite - elle devait s'occuper d'aider les filles à s'habiller, à répéter, à faire acte de présence pour les clients. Elle allait passer à table dans une vingtaine de minutes, et elle espérait bien qu'elle ne dînerait pas seule ce soir.

« S'il vous plait, ne refusez pas. Le menu de ce soir est un potage de carotte, et l'un de mes clients m'a rapporté un fraisier que je serais incapable de manger seule ! »


La bienséance et la politesse voudraient qu'un gentleman ne puisse pas refuser une offre comme celle-ci. Si le ministre refusait, et bien c'est qu'elle se serait surement trompé sur son compte... Une malheureuse perte de temps. Mais elle pensait sincèrement qu'il accepterait, même si au fond il n'avait qu'une envie : rentrer chez lui.
La lady se tenait droite, avec un sourire doux et des yeux doux également. Elle n'en faisait pas des caisses, mais se contenait d'être naturellement canon - bien la modestie...



Dernière édition par Elena De PontMercy le Sam 1 Déc - 11:50, édité 1 fois
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Mar 27 Nov - 20:59

La réaction de la Lady était on ne peut plus normale jusque là. Elle semblait réellement soulagée d'avoir retrouvé sa broche et la prise doucement. Avait-il réellement fait une bonne action ? Il n'arrivait pas à dire si elle était réellement sincère en vérité, tout lui semblait trop parfait. Oh une poitrine. On évite de devenir rouge, Lüwen, on évite et on ne dévie pas de son regard droit. Voilà parfait. Il n'avait pas dévié. Enfin, de toute façon il n'avait clairement pas envie de s'embêter avec cela. Il avait ramené une broche, il n'avait pas besoin de réfléchir au comportement de la tenancière vu qu'il allait de toute façon bientôt partir.

Enfin, il le croyait.

En remerciement du service apporté la demoiselle souhaitait l'inviter à sa table. Non clairement il n'avait pas envie. Il voulait rentrer se poser dans ses livres, et même s'occuper de ses affaires lui semblait être plus intéressant, plus confortable, car de cela il en avait beaucoup plus l'habitude. A vrai dire il aurait refusé. Si elle n'avait pas dit cela.

C'était obligé, c'était fais exprès.

Elle venait de lui demander expressément de ne pas refuser, d'un ton qui en réalité ne lui plaisait pas. Qui était tellement égoïste pour inviter un homme dont la journée était déjà chargée ? Outre pour pouvoir avoir son attention, et peut-être, profiter de sa réputation ? Ou était-il simplement trop parano ? Non, il en était persuadé maintenant. Et puis l'excuse du fraisier, plus les fraises. Ha, on ne le bernait pas non plus si facilement, même avec ses fruits préférés et il allait jusqu'à s'interroger jusqu'à la véracité de ses propos.

«  Soit. Pourquoi pas. Mais uniquement pour le repas. Il me faudra repartir après car j'ai affaire.  »

Ce n'était clairement pas une belle demoiselle qui allait le forcer à rester ou qui allait tout d'un coup faire s'émoustiller ses hormones. Le ministre posait ses conditions. Il commençait à voir dans son jeu et il n'aimait pas que l'on se moque de lui.
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Mar 27 Nov - 21:22



Elena obtenait toujours ce qu'elle désirait, et en l'occurrence ce qu'elle voulait maintenant, c'était de partager un repas avec ce ministre. Chose réussie, il va s'en dire.
Elle lui souriait alors chaleureusement, posant ses mains sur ses cuisses - sur le tissu de sa robe - tout en décroisant doucement les jambes pour les recroiser de l'autre côté. Le tout, bien entendu, dans un geste lent et calculé. Attirer le regard était une chose facile, lorsqu'on savait y faire.
Maintenant qu'elle allait partager un repas avec ce Lüwen, elle aurait tout le loisir de réellement apprendre à connaitre cet homme. Elle voulait savoir s'il était vraiment le personnage froid qu'on lui avait décrit bien souvent. A première vu en tout cas, il l'était sans doute. Mais elle ne savait trop bien l'importance des carapaces, et un ministre devait certainement en avoir.

« Bien entendu. Vous êtes un homme occupé, je ne voudrais pas vous retenir plus que nécessaire, Monsieur. Mais comme vous m'avez rendu un précieux service, il est normal que je vous remercie. »

Toujours dans un sourire charmeur, pour ne pas dire doux. Elle se leva alors, doucement et délicatement, comme si elle était une fleur qu'on venait d'arracher de la terre, et posa ses mains sur ses hanches magnifiquement dessinées tout en regardant son invité.
Elle commença alors à s'éloigner, invitant le ministre à la suivre. Elle ne prenait jamais ses repas ici, elle avait un salon privatisé, ou elle recevait ses rendez-vous important pour partager du thé, ou un repas - comme maintenant.
La tenancière le mena alors dans une autre pièce, tout aussi splendide que la grande salle. Il s'agissait d'un petit salon avec une table au centre, disposant de six chaises, et des lustres dorés au plafond. Il y avait aussi, au fond de cette pièce, deux divans d'un bleu nuit et une cheminée avec un feu doux et crépitant. Une ambiance assez cosy pour amener les gens à se détendre.

« Je vous en pris, prenez place. »


Elle lui présenta alors une chaise, en face de la sienne. Le couvert était déjà installé sur la table, et une fille - un peu plus habillait que les autres - arriva avec un second couvert pour Lüwen. La Lady planta alors son regard dans celui du ministre, prenant soin de garder son doux sourire. Oh, elle était devenu une vraie pro maintenant, avec le temps... Elle savait sourire adorablement et surtout naturellement, même si ça n'en était rien. Et c'est ce qu'elle faisait avec son invité.

« Monsieur De Clèves, maintenant que j'y pense... pourquoi ne pas avoir envoyé l'un de vos employé pour me rendre mon bijoux ? Bien que je sois flattée que vous vous soyez déplacé pour... moi, vous me rendez curieuse. »

Elle avait un petit peu détourné son regard, et baissé la tête. Était-elle gênée ? En tout cas, elle en avait l'air. Elle ressemblait à une jeune femme douce, appréciant l’intérêt qu'un homme pouvait lui porter. Elle semblait si... innocente et fragile. Bien-sûr, tout ceci n'était qu'un rôle. Une actrice d’exception, cette Elena.



Dernière édition par Elena De PontMercy le Sam 1 Déc - 11:53, édité 1 fois
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Mer 28 Nov - 12:39

Lüwen avait plus l’impression que c’était lui qui lui rendait un service en restant ici. C’était une femme d’affaire et il ne voyait pas cette femme être si gentille et agréable, c’était forcément un masque, le même masque froid que lui, dans son contraire. Enfin, au moins, il avait pu poser ses conditions, et il le referait si jamais elle s’en écartait ou voulait le faire rester plus que nécessaire. Embêter un bienfaiteur, et un ministre, n’était certainement pas.

Quoi qu’il en soit, il se leva avec elle, observant ses gestes mais n’y portait pas beaucoup d’attention en même temps. D’une certaine partie il avait l’impression de voir une scène, une pièce de théâtre. Il savait d’avance que pour lui cela serait un soirée clairement désagréable. Il entra dans la pièce, privée, ils n’allaient pas être dérangé (et pas par les danseuses, sauf si elle avait déjà de la suite dans les idées).

Il laissa la demoiselle lui rajouter des couverts et ne dévia pas son regard rouge de ceux de la tenancière qui avait planté son regard dans le sien. Il ne se sentait pas impressionné. C’était peut-être parce que pour le moment il lui donnait peu de crédit.

Elena s’intéressa à la raison pour laquelle il était venu en personne. En soit c’était une bonne question. Elle semblait être persuadée qu’il s’était déplacé pour sa personne. N’était-ce pas un peu… égocentrique ?

«  Je l’ai fais parce qu’il s’agit d’un bijou et que l’on peut facilement le voler quand on est pas sûr d’à qui se fier. C’est tout.  »

Clair, net et précis l’on ne pouvait pas vraiment faire plus clair : ne pas confier à un serviteur qu’il ne savait pas forcément totalement digne de confiance une tâche qui pourrait être faite parfaitement. Il savait aussi très bien que s’il avait envoyé un serviteur, elle ne l’aurait jamais invité ainsi.

«  Je suppose d’ailleurs que si j’avais envoyé un serviteur vous ne l’auriez pas invité à dîner en privé avec vous. Je me trompe ?  »

C’était une question rhétorique parce qu’il savait très bien qu’il ne se trompait pas.
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Mer 28 Nov - 13:13



Le ton qu'employait le Ministre ne portait pas à la discussion. Il était clairement sur la défensive, ça se voyait et surtout ça se ressentait. Pourtant, l'endroit ou ils se trouvaient été chaleureux et cosy, mais Lüwen ne se gênait par pour le remplir de froideur. Mais rien qui ne pouvait faire perdre ses moyens à Elena. Il est vrai que pourtant, elle avait pour habitude qu'on lui mange dans les mains. Elle réussissait sans mal à envoûter ses messieurs - et ses dames - en quelques paroles et mouvements bien placés... Cependant, la résistance dont le ministre faisant preuve était intéressante. Il ne semblait pas sensible à ses charmes - elle se demandait bien s'il était gay, et pensait que oui. Cela était donc un petit défis que des plus amusants.

« Et bien encore une fois, c'est gentil de votre part. Surtout que je suppose que vous avez bien d'autre chose à faire que de venir ramener le bijoux d'une femme... Ce qui prouve que la galanterie ne se perd pas. »

Et c'était un vrai compliment. La Lady aimait les hommes chevaleresques et galants, et sur le coup, le ministre avait fait preuve d'une grande galanterie, en se déplaçant lui-même pour lui rapporter la broche. En revanche, elle trouva sa question un peu... disons, idiote. Bien-entendu qu'elle n'allait pas inviter un serviteur à sa table, mais là nous parlions d'un Ministre. N'importe qui l'aurait remercié - de cette façon ou d'une autre. C'était du savoir vivre et de la politesse.

« Effectivement. Mais ce n'est pas courant de recevoir un homme de votre importance ici, alors je souhaitais faire preuve de délicatesse en vous invitant à ma table. »


Les manières peu... ouvertes du Ministre l'a gêné un peu. Elle avait du mal à le cerner... Il s'était montré élégant et gentleman en se déplaçant ici pour lui rendre le bijoux, et en contre-partie, il se montrait des moins accueillant quant à la conversation. S'il tenait un masque, il y avait donc quelques failles, mais ce n'était pas bien grave. Elena était curieuse de savoir jusqu’où elle pouvait creuser pour le découvrir.

Une des danseuses qui faisait office de serveuse ce soir là, apporta deux bols de soupe de carottes, les déposant chacune devant les deux personnes présentent pour le repas. Elena releva son visage vers la demoiselle, et lui offrit un doux sourire de remerciement avant que celle-ci s'éclipse.
Elle prit alors sa cuillère, tout en regardant les yeux rouges perçant de son convive.

« Monsieur De Clèves, dites-moi... à quand remonte votre dernier rapport sexuel ? 

Dit-elle, le plus naturellement du monde tout en portant la cuillère remplit de soupe dans sa bouche. Elle avait arqué doucement les sourcils, et ses yeux étaient assez amusés, et remplit de curiosité. Elle garda sa cuillère en bouche quelques secondes, d'une manière disons-le, assez... tendancieuse et sexy.
Elle avait vite compris qu'une conversation posée ou que quelques flatteries n'allaient pas du tout faire avancer les choses avec cet homme... alors autant y aller fort, sans prévenir. L'effet de surprise était son jeu favoris. De plus, les racontars avaient bon trains, et il semblerait que ce petit ministre était encore tout novice dans un art en particulier.



Dernière édition par Elena De PontMercy le Sam 1 Déc - 11:54, édité 1 fois
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Mer 28 Nov - 17:40

En effet il avait autre chose à faire. Elle avait parfaitement raison et vu son attitude, elle devait parfaitement avoir compris qu’en réalité il n’avait pas envie d’être là. Il n’avait d’ailleurs qu’un semblant de masque. Celui qu’il mettait le plus, l’intransigeance. La froideur en faisait aussi partie mais actuellement celle-ci était sincère à cause de ce qu’il avait lui-même déduis du comportement de la demoiselle. En revanche, elle avait raison, il était malgré tout un homme galant. Et envers tout le monde, femme comme homme.

«  C’est normal.  »

Bon, au moins il avait bien cerné la personne. Après c’était normal ? Du moins dans les hautes sphères, l’on ne remercie pas un serviteur mais bien son maître. Et franchement, oui, à Lüwen cela ne lui plaisait pas. L’égalité était une chose qui était importante pour lui. Peu importe la caste qui lui rendait un service Lüwen estimait normal de la remercier de la même façon. Enfin, il devait faire avec son statut et il devait accepter que de toute façon les gens, vu qu’il était ministre, chercheraient de toute façon sa sympathie, à l’inviter, et à l’avoir à leur table. Mais ça le mettait de mauvaise humeur.

On leur servi enfin à manger. Oui, plus vite ils dînaient, plus vite il pourrait partir. Enfin, il ne pouvait pas non plus faire sa mauvaise tête et partir d’office. Il devait se calmer un petit peu. Ainsi il soupira doucement, inspiration, expiration. On se calme, on se reprend, on fait comme d'habitude en soirée... Il remercia d’un mouvement de tête la serveuse.

Alors qu’il était en train de prendre sa cuillère pour pouvoir commencer à manger, tout comme la tenancière, la voix de la jeune femme s’exprima encore pour lui poser une question que, s’il l'avait eue dans la bouche, aurait sans doute eu bien du mal à ne pas avaler de travers. Il reposa l’ustensile dans la coupe. La phrase était tellement lancée de façon naturelle que cela l’avait surpris et qu’il avait cligné des yeux. Il retint un « pardon » et la regardait droit dans les yeux.

«  De quand pensez-vous que cela date ?  »

Pour lui, n'en avoir encore jamais eu, était tout sauf une honte mais il n’allait pas non plus dévoiler sa vie privée. Surtout pas à une inconnue. A quelqu’un qui pourrait l’utiliser ou le diffuser. En revanche il pouvait savoir pourquoi elle posait cette question, il voulait pouvoir voir si ses hypothèses étaient justes ou bien s’il se trompait : était-ce de la curiosité ? Demandait-elle car elle attendait une réponse à ses actes charmeurs et qu'il ne montrait rien ? Ou pour une toute autre raison ? Il ne pouvait ni répondre oui, ni non, car cela ne la regardait pas. Pour ne pas le dire tel quel il se contentait de poser une autre question, ce dont il avait parfaitement le droit, surtout vu ce qu'elle se permettait de demander.
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Mer 28 Nov - 21:01



Heureusement que la Lady avait une grande maîtrise d'elle-même, ce qui lui permit d'éviter de rire au nez du Ministre. Elle avait cherché à le prendre au dépourvu avec une question très indiscrète et intime, et elle avait réussi. La réaction de Lüwen avait été des plus parfaites. Un peu ébahit, presque choqué de cette question. Cependant, elle s'attendait d'avantage à une remise en place qu'à une question poussant la Lady à continuer dans sa lancée. Oh, voilà qui était intéressant. Devait-elle mesurer ses propos ? Après tout, elle ne s'adressait pas à un petit client, mais à un homme très important. Et pourtant...

« Je ne me mêle pas vraiment de la vie privée de mes invités, voilà pourquoi je vous pose la question : Je n'en sais rien, Monsieur. »

Elle ne lui laissa pas l'opportunité d'une quelconque réponse, qu'elle enchaîna - après s'être un peu abaissée vers la table, pour se rapprocher doucement de lui.

« Mais je vous avoue en être curieuse... N'y voyait pas la comme de l'insubordination, je vous en pris. Loin de moi l'idée de vous mettre mal à l'aise ou de vous faire fuir. Mais le caractère d'un homme est beaucoup en lien avec ses fréquences sexuels. Certaines personnes rigides, par exemple, le sont car elles n'ont pas souvent de relations. »

Ce n'était pas vraiment une attaque... Après tout, ce n'était un secret pour personne que le ministre était un être dépourvu de sensibilité et extrêmement froid. Mais Elena sentait qu'il était possible que ce ne soit qu'une façade, une masque qu'il se mettait... Alors cette petite pique était bien choisi, même si elle n'avait rien de méchante.

Puis, comme si pour elle il s'agissait d'une conversation totalement banale qu'elle pourrait avoir avec n'importe qui - ce qui était d'ailleurs le cas - elle se redressa, se replaçant correctement sur sa chaise, et porta une nouvelle cuillère à sa bouche, dans un petit sourire exquis. Elle trouvait ce dîner plutôt distrayant, et d'être en face d'un homme comme Lüwen l'amusait beaucoup - même si elle n'en laissait rien paraitre.

« Pour ma part, ça remonte à quelques heures. Ce matin-même d'ailleurs. Oh, rien de bien rocambolesque, mais vous savez, de temps en temps, il faut savoir écouter ses désirs. »

Conseil caché ou non ? Allez savoir. La Lady ne savait trop bien ce que signifiait porter un masque en façade, et tenir se rôle tous les jours, sans répit... devait être assez atroce. Elle souhaitait simplement que le ministre se détende un peu. Bien-sûr, elle avait d'autres plans pour la suite, mais pour l'heure, elle était simplement désireuse de connaitre réellement l'homme qui se tenait en face d'elle.



Dernière édition par Elena De PontMercy le Sam 1 Déc - 11:56, édité 1 fois
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Jeu 29 Nov - 18:05


N’y avait-il pas un paradoxe ? Elle ne se mêlait pas de la vie privée de ses invités et pourtant elle venait de lui poser ouvertement une question plus que privée et elle justifiait la celle-ci par sa méconnaissance. Lüwe aurait voulu répliquer quelque chose d’office mais elle ne lui en laissait pas le temps et décida de continuer de parler, justifiant encore une fois son interrogation par de la simple curiosité et lui demandant de ne pas qualifier sa demande d’insubordination. Elle était donc consciente de ce qu’elle venait de demander, surtout face au ministre avec la réputation qu’il possédait. Selon son expérience, pour elle, les personnes rigides étaient forcément des personnes qui n’avaient pas encore eu de relation.

«  Vous devriez éviter les généralités. Cela risque bien de vous desservir. Le caractère se construit par plein de choses et si ce que vous dites pourrait être un facteur léger, cela ne peut pas être une raison principale.  »

Il avait passé une grande partie de son éducation à lire plein d’ouvrages, et la psychologie et la personnalité en faisait aussi parti. Après tout c’était important pour lui, pour pouvoir connaître les gens, il devait savoir comment ils pensent, comment ils peuvent réagir. Ce n’était évidemment pas quelque chose de très précis, mais ça pouvait donner des idées…

Alors qu’il s’attendait à ce qu’elle se montre dorénavant plus sage mais ce ne fut absolument pas le cas… au contraire, elle lui indiqua même des choses extrêmement privées. Bon, là, il arrivait au moins à prendre quelques cuillères de soupe qui était d’ailleurs bien bonne. Etait-ce d’ailleurs un conseil ?

«  Je n’ai pas d’intérêt à savoir ce genre de choses. Vous faites ce que vous voulez de votre vie et de votre corps. Et je ne pense pas avoir besoin de conseil sur ce point.  »

Se détendre ne passait pas forcément pour tout le monde à avoir les mêmes centres d’intérêt, et surtout dirigés vers le désir.

«  Nous n’avons pas tous ni les mêmes désirs, ni les mêmes centres d’intérêts ni même des façons de nous détendre.  »

Et clairement, pour le moment, celui qu’elle évoquait ne l’intéressait pas. Avait-elle l’habitude qu’on la drague ou bien simplement, que l’on réponde à ses avances, qu'on la complimente sur son physique ou sur sa tenue ? Il était vrai que Lüwen n’avait rien fait de tout cela et même en soirée mondaine, il ne le disait pas. Il ne pouvait pas rendre cela sincère, même avec de l’entraînement alors il ne préférait pas s’y aborder. S’il véritablement il trouvait une personne belle, il préférait le dire en privé ou simplement le garder pour lui. Pour lui, c’était une sorte de politesse, même avec l’aristocratie, de faire comprendre que ces dames n’étaient pas des bouts de viande. Féminisme avant l’heure ? Peut-être bien.
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Jeu 29 Nov - 19:16



Voilà, le moment était arrivé : La Lady commençait à s'ennuyer fortement. Elle qui au départ espérait trouver un certain amusement à tenter de découvrir ce ministre, elle n'y voyait qu'un homme plat et hautain. Impossible d'avoir une conversation intéressante avec lui tant il restait toujours sur la réserve. Pourtant, elle s'était montrée gentille et avenante, sans trop en faire non plus. Mais à croire que certaines personnes ne sont simplement pas faites pour nouer un quelconque contact. Elle lui sourit alors, d'un sourire neutre. Plus d'amusement ni de malice sur son visage, simplement son sourire commerciale.

« Je suppose que cela dépend des personnes, Monsieur. »

Répondit-elle, sans chercher à argumenter plus. A quoi bon ? Ils n'étaient pas du même monde, et quand bien même Elena était curieuse d'en apprendre plus sur lui, visiblement l'inverse n'était pas au beau fixe. Elle se reprit à manger sa soupe, pensant déjà aux spectacles du soir même - ce qui signifiait que bon, elle n'en avait plus grand chose à faire de cet homme qu'elle n'appréciait pas, au final. Cependant, elle ne montra rien de son désintérêt pour lui, restant la femme splendide et bien éduquée qu'elle était.

« C'est vrai, nous sommes totalement différents. Pardonnez moi mon indélicatesse de plus tôt. »

Voilà. Une petite excuse bien gentille, dans un jolie sourire agréable, et l'affaire est réglée. Elle rompa alors le contact visuel, se concentrant sur sa soupe qu'elle termina. Elle aimait se faire une propre idée des gens, sans écouter les ragots et les dires de passage. Elle aurait aimé pouvoir constater que ce qu'elle avait entendu sur Lüwen de Clèves étaient faux : qu'il n'était pas vraiment un homme froid, voir imbus de lui même. Mais non, elle capitula. S'il avait un masque, autant dire qu'il y était fortement attaché, devenant même sa peau naturelle. Et les personnes froides et hautaines n'étaient pas au gout de la Lady. Aussi, elle se calma pour le reste du repas, ne cherchant plus à déstabiliser le ministre, mais elle resta néanmoins cordiale.

« J'espère que le repas était à votre convenance, Monsieur. Aimez-vous les fraises ? Nous avons du fraisier en désert, c'est mon fruit préféré. »

Lorsqu'elle avait dit ses mots, la serveuse était revenue avec deux assiettes remplit d'une part de gâteau qu'elle déposa devant la maîtresse des lieux et son invité. Elle aimait sincèrement les fraises, et ce n'était pas là une ruse pour le charmer. Au final, ils avaient au moins un point commun : l'amour des fraises.


Dernière édition par Elena De PontMercy le Sam 1 Déc - 11:58, édité 1 fois
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Ven 30 Nov - 0:04

Lüwen avait mis une mauvaise ambiance et pourtant ce n'était pas nécessairement ce qu'il voulait qu'on le croit ou non. Ils auraient certainement pu discuter de plein de choses, intéressantes ou non, mais elle avait choisi un sujet beaucoup trop privé et s'était aventuré -ou avait tenté- de le faire beaucoup trop tôt. Ha, il n'était pas aisé de faire ami-ami avec lui.

La demoiselle se renferma, du moins, c'était son avis. Lüwen se demandait si par différent elle voulait dire pas du même monde parce que si tel était le cas. Ha. Il devait tout de même se rattraper. Au moins un peu. Peut-être était-il trop gentil au final ? Mais il avait l'impression d'entendre une excuse typique d'un non noble à un noble. Et il n'aimait pas ça ? Mais qu'est ce qu'il aimait au final ?

«  Mon but n'était pas de vous faire entendre cette différence de façon si catégorique. Je voulais simplement vous dire que nos centres d'intérêts étaient différents mais en rien vous vexer ou faire d'autres comparaisons.  »

Il avait presque fini sa soupe et elle demandait encore pour des fraises… Oh, elle aimait les fraises, dans ce cas ? Ce n'était pas de la manipulation ? Ha. Il devrait peut-être revoir un peu plus son jugement. Il se gratta l'arrière de la tête. Il se souvint en effet du fraisier qu'elle avait annoncé en début de soirée. Bon. Soit. Il allait lui permettre de le connaître un peu, éventuellement, vu qu'elle semblait être si curieuse à son sujet.

«  C'est mon péché mignon.  »

Il était donc plutôt ravi d'avoir un fraisier en guise de dessert. Il n'hésita pas donc à prendre la petite cuillère et à entamer ce fraisier, il espérai sincèrement l'avoir… devexée un petit peu, il s'était peut-être trompé un peu sur elle et ne voulait en aucun cas paraître hautain.
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Ven 30 Nov - 10:14



Quelque chose venait de changer, alors que le gâteau aux fraises était posé sur la table. Le ministre semblait s'être aperçut qu'il avait été d'une très mauvaise compagnie, et voulait sans doute rectifier le coup, en se montrant moins... hautain. Mais pourquoi ? Se sentait-il embarrassé d'avoir fait preuve de froideur envers une Lady qui l'avait gentiment invité à sa table ? Ou voulait-il simplement montrer qu'il s'avait se tenir ? Dans tous les cas, Elena lui souriait gentiment, venant prendre la petite cuillère dans sa main et porter une part du désert dans sa bouche.

« Vraiment ? J'espère que vous n'en mangez pas tous les jours, ça risquerai de vous gâcher le plaisir. »

Répondit-elle, en un petit sourire complice. Bon, la conversation ne volait pas haut, c'était certain... Mais au moins, c'était beaucoup plus agréable que plus tôt lors du repas. Elle se demandait qu'en serait sa relation avec lui à la fin du repas. Peut-être qu'elle le trouverait un tant soit peu agréable, et qu'ils pourraient se revoir. N'oublions pas que l'objectif de la Lady est de gravir l’échelon social, et de récupérer un titre de noblesse. Alors se marier à un ministre serait une chose totalement parfaite. Elle souhaitait juste s'assurer qu'ils pourraient s'entendre, même sans amour. Mais il ne fallait pas s'avancer trop vite.

« Qu'aimez-vous faire de votre temps libre, Monsieur ? »

Elle s'y intéressait vraiment. Les occupations d'un ministre lui étaient connues, mais pas ce qu'ils pouvaient bien faire de leurs temps libre. Lüwen n'était visiblement pas du genre à prendre du bon temps, quel-qu’il soit. Prenait-il le temps de respirer un peu, histoire de lâcher son masque et d'être lui-même, de temps en temps ? Certainement pas. Mais Elena était curieuse de savoir ce qu'il faisait lorsque personne ne le regardait. Et puis, le repas allait toucher à sa fin, alors autant en apprendre un peu plus avant.

Ses yeux ne quittaient pas ceux rouges de son interlocuteur, et même s'il semblait insensible à ses charmes - une première... - elle ne pouvait s'empêcher de continuer à être charmeuse, comme à son habitude. Le moindre de ses gestes étaient élégants, et sa voix calme et sensuelle.


Dernière édition par Elena De PontMercy le Sam 1 Déc - 11:59, édité 1 fois
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Sam 1 Déc - 10:12

L'ambiance venait soudainement de changer et contrairement à ce que certaines langues auraient pu dire, ce n'était pas du tout à cause du gâteau aux fraises qui venait d'être servi mais bien parce qu'il s'était rendu compte qu'il avait certainement vexé la demoiselle de PontMercy. Alors, à sa façon il avait décidé de se rendre un petit peu plus sociable, bien qu'il soit parfois maladroit dans ce genre de choses. Elle semblait retrouver un sourire et une envie de discuter avec lui. Notre bon ministre pouvait se montrer parfois bien méfiant… et mal luné ?

«  Non, de toute façon il est peu possible d'en manger tous les jours.  »

Alors il était bien content d'avoir quelque chose à la fraise aujourd'hui car il serait capable de prendre pour lui la majorité de la consommation de fraises… Prenant lui aussi sa cuillère il dégustait tranquillement le gâteau qui était bien bon, comme la soupe, si ce n'est meilleur -mais ça c'est les fraises.

La Dame finissait aussi par le questionner sur son temps libre. En effet maintenant qu'il  avait dit ne pas avoir les mêmes centres d'intérêt qu'elle, et que la discussion avait vraiment repris (voire même réellement commencée en vérité), il pouvait lui parler et lui répondre de façon honnête.

«  Comme vous pouvez le deviner aisément, je n'en ai pas beaucoup. J'en profite néanmoins pour lire, et surtout pour rendre visite au reste de ma famille. J'essaye aussi de continuer l'escrime mais c'est bien compliqué.  »

Il faudrait qu'il se réveille une heure plus tôt le matin pour véritablement pouvoir avoir du temps, ou une ou deux fois par semaine… Ha… Pour le coup l'on pouvait clairement dire qu'il avait un «emploi du temps de ministre ».

«  Et vous donc ? Comment passez vous vos moments libres.  »

Sa curiosité était à présent attisée, du moins, d'une façon bien plus positive que tout à l'heure.
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Sam 1 Déc - 13:16



La lady prend note des occupations du ministre. Il ne semble pas avoir beaucoup de temps, et après tout ça ne la surprend pas vraiment. C'est un homme important, ayant des grandes responsabilités et un emploi du temps certainement chargé. Après tout, elle n'en attend pas moins d'un homme de son rang. Elle se questionne sur ce qu'il aime lire, surement des choses classiques. Elle ne le voit pas lire des choses fantasques et modernes, mais des vieux ouvrages philosophiques plutôt. Un petit sourire apparaît sur son visage lorsqu'il évoque le fait de pratiquer l'escrime. Elle ne s'imaginait pas qu'il puisse être un quelconque sportif, mais au final, elle se dit que ça lui va bien. Ses yeux descendent sur son torse, remarquant alors que oui, il doit prendre soin de lui car bien qu'il n'ait pas une grande musculation, le ministre semble être un homme qui se maintient en forme. Après tout, c'est logique : les apparences sont primordiales, et encore plus pour quelqu'un comme lui, au vu de son poste.

« Vous pratiquez l'escrime ? Je trouve ça très intéressant. Êtes vous doué, Monsieur ? J'aimerai bien me tourner vers cette discipline, mais au vu de mon petit gabarit, j'ai bien peur de me blesser. »

Il est vrai que question force et adresse, Elena n'en était pas la spécialiste. Elle est plutôt dans la douceur et la délicatesse, alors avoir une arme dans les mains lui serait totalement étrange, et elle ne sait pas vraiment si elle est faite pour essayer ce genre d'activité. Son regard se pose sur son assiette, et elle coupe un morceau de gâteau avec sa fourchette, qu'elle porte à sa bouche et qu'elle dévore avec gourmandise. Puis, elle regarde de nouveau Lüwen, en lui souriant doucement.

« Bien que nous sommes différents, je vous rejoins sur le fait que je n'ai pas beaucoup de temps-libre... Entre préparer les spectacles, m'occuper des danseuses, des fournisseurs pour les tissus pour les costumes, commander l'alimentation... enfin, je ne vais pas vous expliquer comment tenir un business. Cependant lorsque j'ai un peu de temps... Je me consacre souvent à l'art. J'aime beaucoup la musique, bien que je ne sache pas jouer d'un instrument, ce qui est d'ailleurs quelque chose auquel j'aimerais remédier. »


Elle fait une courte pause, car elle parle beaucoup. Mais maintenant, elle se sent un peu plus à l'aise avec lui, alors ça ne la dérange pas. Elle ne le laisse pas répondre, car de toute façon elle n'a pas terminé de parler. Elle continue donc.

« J'aime aussi beaucoup la peinture. Quelques-unes de mes créations sont accrochées sur les murs d'ailleurs. Rien de magnifiques, mais enfant je prenais des cours de dessin, alors il me reste un peu de technique. »


En lui souriant doucement, elle lève sa main et l'invite à se retourner. Elle lui pointe de la main un tableau accroché au mure, derrière lui. Il représente un pont, sous la pluie. C'est assez bien fait, même joli. Elle n'a rien d'une grande artiste bien-sûr, mais elle se débrouille quand même assez bien.
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Sam 1 Déc - 14:49

Lüwen aperçu son sourire alors qu'il lui disait pratiquer un sport de combat. Il n'avait par le passé pas que fait de l'escrime, même si la rapière est clairement son arme préférée. Peut-être ne connaissait-elle pas ce qu'il avait fait avant d'être ministre ? Il la laissa et remarqua qu'elle l'observait plus qu'avant. Contre toute attente -ou non- le ministre était bien bâti, du moins, pour sa taille et son poids, l'on pouvait deviner sous le veston des courbes et des muscles bien qu'il ne ressemble en rien à son frère ni même encore à son père.

«  Je pratiquais. Enfin, j'essaye de retrouver le temps. Doué… Disons que je manque de force physique mais je me défends autrement. Vous ignorez certainement que j'étais garde des mines, puis à a mordkomission après cela, donc, je sais me défendre. Je porte aussi de temps en temps ma rapière et cela ne serait pas le cas si je ne savais pas m'en servir. Votre propre gabarit n'est pas un problème, l'escrime en tant que tel est un sport mais aussi un art et il en existe différentes déclinaisons. L'escrime artistique est tout aussi apprécié, peut-être que cela saura mieux vous convenir.  »

C'était la première fois qu'il parlait autant depuis le début de la conversation. S'il pouvait la conseiller ou la guider sur un terrain encore inconnu, alors il en profitait. Être tenancière, chef d'entreprise c'était aussi un gros travail et comme elle le mentionnait, elle n'avait pas beaucoup de temps libre non plus. Elle lui expliquait s'intéresser beaucoup plus à l'art, à la peinture et au dessin notamment.

Invité à le faire, le ministre se retourna bien évidemment pour regarder les dites peintures. Il avait quelques bases en art et pour les belles choses néanmoins n'allez pas lui demander qui à peint quoi et qu'est-ce qui pouvait être interprété d'un tableau abstrait… ce n'était pas son genre.

«  Je n'ai pas vraiment beaucoup de bases en art néanmoins mes yeux de profane les trouve agréables à regarder et bien fais.  »

Et le compliment était sincère, cela ne servait à rien sinon. Il découvrait une autre partie de la personnalité de la tenancière qui avait forcé l'invitation à dîner, et c'était beaucoup plus plaisant.
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Sam 1 Déc - 15:28



Elle n'a pas fait de recherches sur lui, avant. Elle le sait ministre, mais avant ça, elle ne connait rien de lui. Et comme la Lady est curieuse, la voilà ravie que Lüwen étanche sa soif de curiosité de lui même. Alors comme ça, cet homme avait été garde puis avait rejoint les rangs de la mordkomission. Elle continue de le regarder, de plus en plus intriguée, mais ne le montre pas. Ils semblaient avoir à peu prêt le même âge, et les deux avaient un parcours de vie bien différent. Et pourtant, ils se ressemblaient dans le fait qu'ils ne chaumaient pas. Elle, déjà bien jeune, avait quitté sa noblesse pour se consacrer à son désir de créer le Chabanais. Et voilà qu'elle apprend que lui aussi avait aussi un parcours bien remplit. Elle pensait naïvement que tous les ministres étaient des nobles et qu'ils avaient gagné ce poste grâce à leur famille. Elle voit maintenant d'un nouvel œil ce De Clèves, qu'elle pense débrouillard.

« Votre parcours est impressionnant, Monsieur. Surtout que vous n'avez pas encore trente ans. »


Et elle le pense vraiment. Il a monté les marches de la noblesse en peu de temps. Elle le jalouse un peu, voulant elle aussi accéder à un rang plus important, en retrouvant un titre de noblesse. Elle lui sourit alors, tout en restant quand même la tenancière qu'on connait : belle, élégante et droite.

« L'escrime artistique ? Voilà qui me semble peut-être dans mes cordes. Mais j'aurai besoin d'un professeur. Si vous n'étiez pas aussi occupé, je vous aurez certainement demandé de l'être. »

Déjà, car il pourrait peut-être être doué, et que sincèrement, ce sport peut lui plaire. Mais surtout car ça lui permettrait de passer plus de temps avec lui, et d'apprendre à mieux le connaitre. Elle ne perd pas son objectif de vue : elle veut atteindre la noblesse. Un mariage avec un homme politique serait l'option la plus rapide et peut-être sympathique. Et sous le coude, elle n'a que Lüwen De Clèves. Mais malgré ça, elle apprécie sa compagnie, mettant de côté les racontars qu'elle a entendu à son sujet.

« Je vous remercie Monsieur. »


Elle n'a pas vraiment l'habitude de recevoir des compliments sur ses tableaux, contrairement aux éloges qu'elle reçoit sur sa personne et son établissement. Alors, un compliment pour ce qu'elle produit de ses mains lui fait plaisir. D'ailleurs, il lui offre un sourire reconnaissant.
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Sam 1 Déc - 16:36

Cela reste parfois gênant d'entendre des compliments mais il préfère lui aussi les prendre comme ils viennent et avec sincérité car il arrive à la ressentir. Bien qu'il soit impressionnant en soi, c'était surtout sa jeunesse et son poste actuel qui surprenait les gens. Cela en était plus que compréhensible.

«  Je vous remercie.  »

Comme quoi Lüwen savait bien remercier les gens. Il manquait parfois de mots, surtout en privé, surtout avec ses serviteurs, d'ailleurs. Et non parce qu'il était hautain mais parce qu'il était un peu maladroit en privé. Quoi qu'il ne l'était pas toujours en public, mais on ne lui demandait pas forcément d'être agréable et gentil. On lui demandait d'être la force, l'autorité, celui qui dirige les garde. Et on ne demande pas à un garde d'être gentil. Cela rendait la chose plus simple pour lui.

«  Dans tous les cas je ne pense pas être capable d'être professeur, du moins pas en escrime artistique.  »

Après tout ce n'était pas pareil qu'en escrime classique. Il pensait par contre, comme ça, que cette discipline pourrait même servir à son établissement. Il avait cru entendre qu'ils avaient parfois des spectacles, alors pourquoi pas quelque chose d'original ? Il n'était de toute façon pas client et lui faire part de cette idée serai bien déplacé, du moins, il le pensait.

La demoiselle le remerciait tout autant sincèrement du compliment qui avait été dit. Il hocha simplement la tête. Il n'avait pas l'habitude d'être remercié pour cela. Le masque s'était-il un peu effiloché non ? Doucement, il reposa la petit fourchette du fraisier sur l'assiette car il venait de le finir. Quelque chose lui disait que cette entrevue qui avait si mal commencée allait bientôt se finir… Il avait passé un meilleur moment que prévu malgré des débuts difficiles…
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Sam 1 Déc - 17:50




On ne va pas dire que les deux allaient devenir de grands amis, complices et s'appréciant outre mesure, mais au moins ils arrivaient à avoir une conversation plaisante et simple. Elena en sait un peu plus sur ce ministre, mais pas encore assez pour s'en faire une véritable idée. En tout cas, comme il semble insensible à ses charmes, elle se dit que son objectif de le séduire sera plus difficile que prévu, voir impossible. Pour elle, cet homme est totalement gay. Oh, ce n'est pas qu'elle se jette des fleurs, mais la Lady sait qu'elle est belle, et que son regard attire et envoûte. Et pourtant, lui s'en fiche complètement. Alors elle devrait surement se résoudre à laisser tomber toute tentative d'un potentiel mariage avec lui.

« Merci d'avoir partagé ce moment avec moi, Monsieur le ministre. »

Elle se lève de sa chaise, posant la serviette qu'elle avait mise sur ses genoux sur la table. Elle contourne la table, pour s'approcher du ministre, jusqu'à réduire entre eux la distance. Elle reste la Lady, charmeuse et sensuelle, pour ne pas dire joueuse et coquine. Même si elle l'imagine gay, elle ne peut s'empêcher de séduire - on ne change pas sa nature. Elle ne le touche pas par contre, mais attend que lui prenne sa main pour l'embrasser. Elle ne sait pas s'il le fera, la voilà donc curieuse à se sujet.

« Si pendant votre temps libre, l'envie vous prends de revenir, je serais ravie que nous reparlions d'escrime et d'art, Monsieur. »


Ses yeux l'analysent, le contemplent. Est-ce la dernière fois que les deux se voient ? Elle ne sait pas si elle espère que oui ou non. Il ne lui apportera pas grand chose, en tout cas pas un potentiel statu de femme de ministre. Mais si elle le compte dans ses proches, peut-être qu'il lui sera utile, à un moment. Elle ne sait pas, les deux lui vont.
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Sam 1 Déc - 20:11

Le repas allait donc à sa fin, en effet la dame le remerciait d'avoir partagé un moment avec lui. Il ne le faisait pas avec tout le monde, cela allait s'en dire, parce qu'il n'avait pas le temps, mais au final, la soirée qui avait semblé se dégrader s'était bien améliorée et la réponse qu'il allait donner serait sincère. Il détestait l'hypocrisie et il était bien content de l'annoncer.

«  Je vous remercie pour votre invitation.  »

Lui aussi se lève de sa chaise et regarder la demoiselle venir vers lui. Ha les convenances. Bon. Pourquoi pas. Il voit bien ce qu'elle pourrait attendre de lui et sait aussi comment un vrai gentleman salue une lady. Il lui offre donc un simple baisemain, pendant lequel, peut-être utile de rappeler, que les lèvres ne touchent pas la peau de la demoiselle.

«  Je vais garder la proposition en tête, Mademoiselle.  »

Première fois depuis le début de la soirée qu'il l'appelle ainsi. Elle avait beaucoup plus été dans les convenances que lui, il fallait bien l'avouer. Il se demandait si à présent des rumeurs ou ragots allaient circuler ou si elle garderait leur discussion et les informations qu'elle avait pu retenir de son comportement dans sa seule tête.

«  Sur ce, passez une bonne fin de soirée.  »

Le ministre se contenta de réajuster son veston avant de sortir de la pièce, se laissant guider jusqu'à la sortie. Bien qu'il ne soit pas spécialement tard notre homme aux yeux rouges n'avait qu'une seule envie : retrouver un lit douillet et se blottir dans les couvertures. Il allait peut-être passer une douce soirée avec sa solitude qu'il appréciait tant.
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Dim 2 Déc - 0:43



Elle le laisse faire le baise main, appréciant sa délicatesse et les manières dont il fait preuve. Pendant qu'il fait ça, elle pense à ce qu'elle a entendu sur lui. D'après ses sources, et surtout les clients bavards du Chabanais, le ministre est un homme hautain et froid, même rigide. C'est d'ailleurs ce qu'elle a pensé au début, mais ce n'est maintenant plus le cas. C'est certain qu'il se met un masque, car derrière son allure d'homme strict, il est tout autre. Un homme galant, soucieux du bien-être des gens - du moins, certainement, vu qu'il s'est montré agréable après avoir remarqué qu'il avait vexée la Lady. Elle lui sourit alors en hochant la tête, puis elle l'accompagne jusqu'à la sortie. Ensemble, ils quittent le salon ou ils ont prit le repas, et se retrouvent bien vite devant la porte d'entrée du Chabanais. Alors qu'il lui souhaite une bonne soirée, une danseuse arrive avec un petit paquet blanc emballé joliment avec un ruban rouge, brodé des initiales E.d.PM.

« Le fraisier, Monsieur. Un remerciement de ma part pour avoir bien voulu passer du temps avec moi. »

Son sourire se veut charmeur, et cette fois elle ne le cache pas. Elle prend le paquet des mains de la serveuse - qui repart en ayant saluer respectueusement le ministre - et elle s'approche de lui, en lui tendant avec grâce. Ses yeux ne quittent pas les prunelles rouges vifs de l'homme qui lui fait face.


« Vous penserez à moi en le dégustant. Passez une agréable soirée, Monsieur De Clèves. »

Elle lui fait les yeux doux, mais ce n'est pas grossier, ni trop présomptueux. Elle est juste charmeuse, sans trop en faire non plus. Après tout, c'est Madame de PontMercy, la tenancière du Chabanais, il est normal qu'elle gâte ses convives. Et avec ce ministre, c'est en passant par la nourriture qu'elle le charme. Lorsqu'il prend le paquet, elle se recule doucement. Il ne peut pas refuser, ce serait impoli, indigne d'un homme de son élégance. Elle pose délicatement sa main sur l’encadrement de la porte, en souriant et le regardant. Lorsqu'il s'en va, elle retourne alors à son quotidien, à sa vie de fête et de danse.
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    Dim 2 Déc - 10:09

Le ministre attendait tranquillement l'autorisation, le regard, le geste qui l'invitait à partir de l'établissement alors qu'une serveuse venait vers eux. Il s'attendait à un peu tout mais vit qu'elle avait un paquet en main. Oh ? Elena pris la parole et lui annonça qu'il s'agissait du fraisier, en tant que remerciement… haaa… C'est qu'elle sait l’appâter la dame ! Le plus gênant pour lui est qu'elle le lui offre alors qu'il a appris qu'elle aime aussi les fraises. Elle laisse donc passer son envie pour satisfaire celle du ministre ? C'est plus qu'agréable de  sa part, c'est certain.

«  Oh… Merci.  » C'est un presque sourire qu'on voit là… ?

Et ça c'est sorti tout seul, pas besoin d'y réfléchir… En y espérant que sa réputation n'en prenne pas un coup suivant ce qui ressortirait de leur rencontre. Ou sinon il en remettrait simplement un coup, il en avait l'habitude. Il salue d'ailleurs bien évidemment la serveuse, ne voulant pas se montrer irrespectueux.

Doucement, il prit le paquet lorsque la demoiselle le lui tendait. En effet, il ne pourrait penser qu'à elle.

«  Il n'en fait aucun doute. A une prochaine fois.  »

Lüwen quittait à présent le Chabanais, le petit colis dans ses mains, y faisant attention. Il espérait juste qu'elle ne le lui avait pas donné par obligation, mais le ministre ne pensait pas… Bien qu'il apprécie grandement (c'est le cas de le dire) l'attention portée, il espère juste qu'elle n'a pas trop été favorisée par son rang. C'est sûrement en partie le cas, comme c'est toujours le cas, mais savoir qu'on lui offrait des présents uniquement grâce à son rang lui faisait parfois… Comme un poing dans le coeur.

RP terminé 
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}    

 
On s'embroche mieux à deux {PV : Elena}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Maeda Camille - "Une licorne vaut mieux que deux tu l'auras"
» [TERMINÉ] S’entraîner comme s'entraider, c'est mieux à deux [PV Loveela N.Reese]
» 5 ▬ Un gus vaut mieux que deux tu l'auras
» Mieux vaut deux fois qu'une... Ou pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Draümbell City - Forum RPG - Steampunk :: Draümstadt :: Logements :: Le Chabanais-
Sauter vers: