Votez pour nous !Votez pour nous !Votez pour nous !Votez pour nous !
◄ Votez ◄

Partagez
 

 Mika Lievin

Aller en bas 
AuteurMessage
MessageSujet: Mika Lievin   Mika Lievin EmptyMar 13 Nov - 17:19

Mika Lievin


Surnom : Sa mère s'entête à le surnommer "Mon Pipou", ses employeurs réguliers l'appellent "Petit", le reste le hèlent généralement "Toi, là"

Âge : 16 ans

Ville de naissance : Draümstadt

Rang social : Habitant

Caste : Petite main

Métier : Surtout coursier, parfois ramoneur, a été passeur deux fois en période de disette

Avatar : "Dreamer" de Mikkapi

Curieux ● Sensible ● Amical ● Résilient ● Consciencieux




Je suis ce que je suis


Je ressemble à...


Avec sa carrure chétive et ses vêtements miteux trop grands pour lui, Mika passe facilement inaperçu à Draümstadt. Ça tombe bien, c'est exactement ce qu'il souhaite. Des garçons sans intérêt comme Mika on en compte des dizaines dans le quartier, mais si votre regard s'attarde un peu dans l'ombre de sa capuche rapiécée peut-être pourriez-vous remarquer les stigmates rouges sous ses yeux, résultats d'un contact malheureux avec du Saltz à la structure hasardeuse. Les mêmes cicatrices couvrent ses mains dissimulées sous des gants en cuir fatigués, dont l'auriculaire droit est soigneusement roulé et piqué jusqu'à la jointure.

En dépit de ce triste accident et des complexes qu'il a occasionné, Mika a un visage aussi doux que son caractère. Ses traits fins, harmonieux et ses grands yeux mordorés le prédestinaient à un mariage facile avec la noblesse de la Ville Haute. C'est plutôt cramé maintenant, sans mauvais jeu de mot. Ses cheveux noirs en bataille et coupés selon son humeur viennent régulièrement lui barrer la vue, lui offrant une protection supplémentaire contre les affres de sa photophobie.

Malgré son corps fluet qui lui permet de se faufiler facilement et discrètement dans les lieux étroits ou bondés, Mika est aussi doté d'une excellente endurance après quatre années en tant que coursier. Celle-ci est renforcée par une capacité pulmonaire hors norme qui pallie aisément au manque d'oxygène lors de ses missions de ramonage, les protections respiratoires de ce métier n'ayant de protection que le nom.

En attendant le financement d'une correction adaptée à sa vue déclinante, Mika utilise de vieilles lunettes pour lire. Il porte aussi fièrement qu'il se l'autorise une plume d'oiseau exotique à l'oreille gauche et cache une petite besace ouvragée sous sa veste ample, souvenirs de sa vie passée de fils aisé. Lors des occasions exceptionnelles qui lui imposent d'être présentable, il atténue ses cernes rouges avec un baume pigmenté imitant sa couleur de peau, dont il garde le flacon très précieusement comme tout ce qui lui est rare et cher.


Je pense comme...


Aîné de deux sœurs pour lequel son père nourrissait de grands espoirs de mariage avec la noblesse, Mika avait suivi une bonne éducation afin d'espérer rivaliser avec les nombreux prétendants à la Ville Haute. Aujourd'hui Petite Main, ses connaissances des bonnes manières lui servent surtout à savoir rester à sa place. Il est pleinement conscient de sa position dans la hiérarchie tumultueuse de Draümbell et a choisi la discrétion comme stratégie de survie.

Les épreuves de sa jeune vie ont renforcé l'introversion de Mika. Pas facile de refaire confiance à autrui lorsque l'on a été recraché par sa chère famille comme un aliment avarié. N'espérez donc pas nouer de liens voir même un contact visuel prolongé avec lui, à moins de piquer sa curiosité. Avec des faits d'astronomie par exemple, il en est friand. Malgré tout, il reste disponible et amical et sera toujours prêt à vous donner un coup de main s'il en a le temps, ou si vous en avez l'argent. Très observateur, il connait Draümstadt et ses habitants comme sa besace et apprécie de guider les brebis égarées à ses heures perdues. Il faudra cependant vous lever tôt pour espérer lui faire répéter les potins juteux qu'il glane quotidiennement, l'insignifiance qu'il inspire déliant facilement les langues en sa présence.

Son traumatisme a fait de Mika un battant, qui a su prendre sa vie en main lorsqu'elle s'est écroulée il y a cinq ans. Très débrouillard et entièrement autonome, il ne se laisse jamais démonter. Il n'en a pas le loisir de toute façon. Les rares moments où il ne se retrouve pas à avaler les pavés, négocier ses denrées ou crapahuter dans les conduits, il les passe à rêvasser sur sa vie, ce qu'elle est et aurait pu être, en mieux mais surtout en pire, bien pire.


On m'a formé pour que je sois...


Niveau de force (de 1 à 10) : 5
Capacités de combat (de 1 à 10): 3
Charisme (de 1 à 10) : 2
Niveau d'éducation : 7
Niveau d'intelligence (de 1 à 10) : 7


Histoire de famille



Hormis sa mère qui lui rend quelques visites pas forcément nécessaires à ses yeux, Mika n'a plus vraiment de liens avec la famille Lievin. Un abandon ça laisse généralement un goût amer et les années passant, son ressentiment envers ses parents s'est mué en indifférence. Il regrette cependant de ne pas voir ses petites sœurs fleurir, ils s'entendaient bien tous les trois. Lorsque l'occasion le permet, il aime épier discrètement Hanna la cadette sur le chemin de l'école. En route, il s'arrête et tend l'oreille quand il entend les badauds parler des dernières nouvelles d'Ansa, qui a repris son flambeau à l’assaut de la Ville Haute. Elle semble bien se débrouiller.



Bout de moi



A Draümbell, il n'y a bien que les étoiles imperceptibles de son ciel dont le destin semble immuable, et Mika Lievin en a fait la cruelle expérience le jour de ses onze ans. C'est un bel âge, onze ans, plein de promesses. L'année suivante, Mika terminerait son cursus général à Hörschule et pourrait enfin se consacrer à plein temps à son grand amour, l'astronomie. Etudier les astres, c'est un peu comme chasser des chimères dans le ciel encombré et pollué de la ville et beaucoup remettront l'intérêt de cette discipline en question. Mais c'est dénigrer l'importance de ceux qui furent les premiers guides de nos marchands, qui fédérèrent bon nombre de nos progrès technologiques, qui décidèrent la mesure même de notre temps. L'astronomie à Draümbell c'est à la fois beaucoup de mathématiques et beaucoup d'Histoire. Et puis Mika L. Grüber, apprenti astronome, ça sonnait bien non ? Il lui tardait de passer ses nuits dans la tour d'observation céleste de l'Université, rare endroit de la ville à profiter d'une vue du ciel relativement dégagée. Dans un élan d'optimisme, il se mettait à espérer que son père accepte de le laisser poursuivre cette voix, lui qui ne voyait en Mika qu'un ticket d'entrée dans la noblesse de Draümbell. Et honnêtement, Mika semblait avoir toutes ses chances si l'on s'en tenait aux regards enamourés que posaient sur lui les mères de la Ville Haute lors de leurs visites. Ou bien était-ce les sacs et cabas ornementés qu'il apportait qui attiraient l’œil ? La famille Lievin commençait à se tailler un nom dans la maroquinerie de Draümstadt, et l'âge stratégique de Mika tombait à point nommé pour assurer la prospérité de leur affaire.

Ainsi, le matin de ses onze ans, le seul soucis de Mika était de devoir probablement intégrer la Ville Haute. Le soir de ses onze ans, il espérait seulement survivre aux douleurs insupportables qui irradiaient son visage et ses mains. Piéger le cadeau d'un enfant avec un alliage de Saltz explosif, c'est quand même cruel, on ne va pas se mentir. Mais les Lievin se sont montrés naïfs, inexpérimentés face à leurs rivaux établis depuis des décennies voir des siècles dans cette cité gangrenée par l'orgueil. Dans l'ombre de la Ville Haute, Mika reste une victime parmi tant d'autres.

Des semaines de soins intensifs avaient permis de préserver sa vision et limiter l'étendue de ses cicatrices mais Mika allait en garder les séquelles à vie. Son auriculaire droit n'avait pas pu être sauvé, tandis que sa vue devenue fragile avait déjà entamé son funeste déclin. Son avenir quant à lui était mort sur le coup. Ainsi défiguré malgré les investissements désespérés de ses parents, il ne pourrait plus jamais espérer séduire en haut lieu. Il arrivait à trouver du réconfort dans cette idée, que cette porte s'était définitivement fermée et qu'il pourrait enfin poursuivre ses rêves universitaires. Il ne pensait pas qu'après toute cette histoire, c'est la porte de chez lui qui finirait par lui claquer au nez. Sa convalescence trop lourde pour les finances familiales et son potentiel de rentabilité six pieds sous terre, les Lievin avaient fait ce que tout bon marchand ferait d'une marchandise trop abîmée pour en tirer quoi que ce soit : ils l'avaient bazardé. Purement et simplement. Pas même la satisfaction d'avoir été au moins recyclé, sa triste mère curieusement prise de remords s'étant opposée à sa vente.

Ainsi démarra la nouvelle vie de Mika, prostré de douleur et de chagrin dans le coin d'un dortoir défraîchi. Les premiers temps furent difficiles : comme tous les gosses se retrouvant brusquement à la rue, il manquait terriblement d'argent. Il se mit à accumuler tant bien que mal tous les petits boulots qui passaient à sa portée : ramoneur, livreur, balayeur, dératiseur... il pointait à la bourse d'emplois et dévalait les rues dès les premières heures du matin jusqu'à s'écrouler de faiblesse le soir venu, les douleurs de ses stigmates ne lui offrant aucun répit. Les maigres revenus qu'il en tirait, une fois déduits de ses charges quotidiennes étaient aussitôt engloutis dans des onguents et pommades aussi coûteux que peu efficaces. Parfois, une Madame Lievin mortifiée venait lui donner un petit coup de pouce financier en cachette, comme pour tenter de racheter sa lâcheté. Lorsque ses dettes menacèrent de l'envoyer à Saltzbürg, il pris son courage à neuf doigts pour effectuer deux missions de passeur, sa furtivité et ses connaissances de la géographie de Draümstadt faisant de lui un contrebandier prometteur. Hélas son honnêteté et sa frousse coupèrent court à sa carrière sous le manteau.

Petit à petit, Mika sortait la tête hors de l'eau. Ses années de bons services lui avaient permit de fidéliser un petit groupe d'employeurs réguliers parmi les marchands et les serviteurs de la ville et il commençait même à se payer le luxe d'être sélectif. La gestion ascétique de ses finances avait porté ses fruits : il était enfin devenu locataire d'une petite chambre privative et avait appris à dompter ses afflictions, autant médicalement que mentalement. Sa situation se stabilisant, Mika se permettait d'être optimiste pour la première fois depuis bien longtemps. Dans une ville où l'on enseigne la loi du plus fort dès le berceau, il devait sa survie à son humilité.

Aujourd'hui lorsque Mika lève les yeux vers la cage vitrée de la Ville Haute, il ne peut s'empêcher de ressentir une forme de gratitude. Certes, il a perdu ses racines et ses ambitions, un brin de dignité et même un bout de lui... mais il a gagné l'essentiel, cette chimère qu'il cherchait dans le ciel brumeux de Draümbell : sa liberté.


Derrière l'écran...

Je, soussigné Mika Lievin déclare avoir pris connaissance du règlement et m'engage à suivre les règles de bonne conduite sur le forum.
Comment avez-vous découvert le forum ? : C'est mon p'tit doigt qui m'a dit...
Un petit message ? C'est mon tout premier personnage de mon tout premier forum de RP, alors comme lui je risque de me sentir dans mes petits souliers... faut pas y craindre.
MessageSujet: Re: Mika Lievin   Mika Lievin EmptyMar 13 Nov - 22:35

Bienvenue à toi ! :3
MessageSujet: Re: Mika Lievin   Mika Lievin EmptyMer 14 Nov - 20:22

Bienvenue !



Bienvenue à bord mon jeune ami ! Le forum a trouvé son cadet, les jeunes ne sont pas épargnés par la ville et ses serpents...

Te voilà désormais validé et près à nous rejoindre.

N'oublies pas de créer ton journal de bord (obligatoire). Ensuite tu pourras aller faire quelques demandes spéciales si tu as besoin d'un lieu en particulier. Si tu as envie de te faire la main, tu pourras également t’entraîner sur le rp de groupe réservé à ta caste Maudits journaux pirates !

Si le cœur t'en dit tu peux actuellement te joindre à l'event : le Tag der Toten

Tu pourras également proposer des scénarios ICI et je peux d'ores et déjà te conseiller notre médecin monomaniaque Neil K. Grüber, notre policier malin Nickolas Meyners, notre monte en l'air Lockard No Millamber ou encore notre Maître de la Forge Ulric de Clèves. N'hésites pas à les joindre par mp ou à poster sur leur carnet de lien !

PS : Pense à mettre les liens de ton Journal de bord et de ta fiche dans le profil, pour que les copains puissent voir plus facilement les aventures de ta vie.

Au plaisir de te croiser !


Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mika Lievin   Mika Lievin Empty

 
Mika Lievin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mika-thinking... J'suis amoureux? (T-d-T, libwe)
» Mika Jones... ♪ [Terminé]
» Mika Rosalden [Terminée !]
» Oups ? (Alix & Mika)
» PETITION POUR QUE DANIEL RECUPERE SON CHIEN MENACE EUTHA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Draümbell City - Forum RPG - Steampunk :: Bienvenue en ville :: Personnages excentriques :: Fiches validées :: Fiches des Habitants-
Sauter vers: